les-frenchies

Just another WordPress site

NTM : Le duo mythique du rap français

Composé principalement de JoeyStarr (Didier Morville) et Kool Shen (Bruno Lopes) le groupe marque les grands débuts de l’histoire du rap français dans les années 90. Parmi les plus grands groupes de cette époque on peut trouver IAM et Mafia K’1 Fry.

« Ce qui fait peur c’est que mon cœur est aussi dur que le pays qui m’a vu naître par erreur »

Suprême NTM – On est encore là


Le célèbre groupe débute en 1989 avec un premier titre «Je rap», suivit du maxi qui connaît son petit succès. Leur premier album, «Authentik» sort en 91, avec les titres « L’argent pourrit les gens » ou encore «Freestyle».

À ses débuts le groupe s’appelle 93 NTM, identité représentative des origines de ses membres qui ont vécu au département de la Seine-Saint-Denis, ou tout simplement département 93.

Le groupe tire son nom de l’argot français « NTM », un sigle pour « N *** e Ta Mère » (« F ** k Your Mother »; le mot d’argot vulgaire « niquer » est dérivé du Sabir nord-africain « i nik  » (il fait l’amour), qui à son tour vient de l’arabe » nak « (même sens). Supreme NTM est connu pour son hostilité envers la police, ses paroles violentes et ses combats juridiques avec les autorités françaises. Leur style musical est principalement du rap hardcore, bien que les albums ultérieurs incluent des influences funk, soul et reggae. Le groupe critique ouvertement le racisme et les inégalités de classe dans la société française, et bien que leur musique antérieure soit violente, certains de leurs travaux ultérieurs, tels que « Pose ton Gun » (« Posez votre arme »), sont explicitement anti-violents.

Le dernier album de NTM, révélant plus de maturité dans le jeu de rap que de nombreux rappeurs ne peut même en envisager, est sorti en 1998. Le premier jour suivant sa sortie, l’album s’est vendu à 40 000 exemplaires, un chiffre très impressionnant en France. Des singles comme « Laisse Pas Trainer Ton Fils » et « Ma Benz » combinent la brutalité et le côté subversif de NTM avec la street life et ses effets sur la jeunesse qu’ils avaient appris au fil des ans.

L’ album 1993 « J’appuie Sur la Gachette » était une tromperie commerciale, et a produit une controverse avec le titre « Police », qui a conduit à une enquête. Dans cette chanson, ils ont dit leur propre vérité sur l’application des lois, et beaucoup de stations de radio boycotteraient ensuite NTM. Malgré leurs difficultés à mieux se faire connaître pour leur talent, ils se sont fait connaître à la place pour leurs positions intransigeantes: les dimensions de la musique rap étaient encore trop grandes pour les oreilles et le marché français. En 1994, ils entrent dans un studio à New York pour préparer leur nouvel album. En février 1995, le premier single, « Tout N’est Pas Si Façile », est sorti, et l’album suit le mois suivant.

Officiellement, le groupe existe toujours, et son nom a été utilisé en 2001 pour promouvoir un album « en duel » opposant les deux artistes du label, Kool Shen a été cité en 2004 en disant « on a fini avec NTM en 98 » ( « Nous en avions fini avec NTM en 1998 »).

evgenia papadim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page